ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Santé Décision Management

1960-8748
publication abandonnée
 

 ARTICLE VOL 11/1-2 - 2008  - pp.39-56  - doi:10.3166/sdm.11.1-2.39-56
TITRE
La détection des médicaments contrefaits

RÉSUMÉ
Selon l’Organisation mondiale de la santé, « un médicament contrefait est un médicament qui est délibérément et frauduleusement muni d’une étiquette n’indiquant pas son identité et/ou sa source véritable ». En accord avec cette définition, la détection des contrefaçons doit donc passer par l’investigation de l’authenticité des médicaments auprès des autorités de régulation pharmaceutique et des industries pharmaceutiques, et doit permettre la mise en évidence d’une intention malhonnête. Cette méthode s’oppose ainsi en partie aux techniques usuelles de détection, basées uniquement sur l’évaluation de la qualité physico-chimique des médicaments. Relativement récente, elle n’avait été que rarement utilisée et peu de données permettaient d’apprécier sa faisabilité et sa pertinence. Une étude pilote a donc été réalisée sur le marché illicite de Côte d’Ivoire en 2004 afin de tester cette méthode. Il en ressort que, malgré une mise en oeuvre peu aisée et des problèmes de sensibilité, l’investigation de l’authenticité des médicaments permet de mettre à jour des contrefaçons qui seraient passées inaperçues avec des méthodes analytiques.

ABSTRACT
The World Health Organization defines a counterfeit drug as “one which is deliberately and fraudulently mislabeled with respect to identity and/or source”. Considering the necessity to prove the existence of a deliberate intent, a method of detection of counterfeit drugs must include an authenticity investigation with drug regulatory authorities and pharmaceutical industries. This method is partly opposed to the usual detection ways, only based on physicochemical quality evaluation of drugs. Relatively recent, it had been seldom used and the available data didn’t make it possible to appreciate its feasibility and its relevance. To demonstrate the value of that method, a pilot study was conducted in the Côte d’Ivoire in 2004. It reveals that, despite of implementation and sensitivity problems, the authenticity investigation of drugs allows to detect counterfeits which would have passed unperceived with analytical methods.

AUTEUR(S)
Candice LEGRIS

MOTS-CLÉS
contrefaçon, Côte d’Ivoire, marché illicite, médicaments, méthode de détection,

KEYWORDS
counterfeiting, Côte d’Ivoire, illicit market, medicines, method of detection,

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (386 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier